La commune a voté lors du conseil municipal de décembre son adhésion au dispositif Voisins vigilants et solidaires. Le lancement a été officialisé lors d’une réunion publique le 22 janvier, devant près d’une trentaine de Meulanais. « On a déjà déployé énormément de choses pour la sécurité, c’est un outil complémentaire qui implique les habitants », souligne Cécile Zammit-Popescu (LR), maire de la commune, rappelant qu’il s’agissait d’une « promesse de campagne ».

En devenant « Mairie vigilante et solidaire » pour « environ 2 000 euros par an », en plus des panneaux installés en entrée de ville, la maire attend de ce dispositif qu’il soit « un lien direct et très rapide entre les habitants et la mairie, et dans les deux sens ». Le public, visiblement intéressé, n’a pas manqué de questions sur l’utilisation de ce réseau social qui leur permet d’être en lien avec leurs voisins s’ils constatent une situation anormale.

Un habitant, hésitant à rejoindre la dispositif, s’est montré résigné : « Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai été volé. Je ne vais même plus au commissariat, je perds trop de temps. » Au jour de la réunion, 25 Meulanais étaient inscrits sur le site internet Voisins vigilants.