Etre une femme avant d’être une mère et une épouse

Quand certains pensent que la place de la femme est à la maison, d’autres n’hésitent pas à écrire une pièce pour changer les mentalités du XIXe siècle. Tel est le coeur de l’oeuvre « Une maison de poupée ».

Sous son titre presque enfantin « Une maison de poupée », de Henrik Ibsen, dramaturge norvégien du XIXe siècle, se cache l’histoire d’une femme qui ne souhaite pas être qu’une mère, qu’une épouse. Benoît Meigne et Sophie Raoul-Jourde du théâtre Octave Mirbeau ont mis en scène ce livre.

Mariée depuis huit ans à Torvald Helmer, et mère de trois enfants, Nora subit les directives de son époux qui ne la prend pas au sérieux. Il tombe malade et Nora se voit obligée de faire une inscription de faux en écriture publique. Helmer sera au courant et après une multitude de rebondissements, il lui pardonnera. Cependant Nora réalise qu’elle n’est pas juste « une poupée » et qu’elle ne veut plus subir mais agir.

Les représentations auront lieu le vendredi 15 et le samedi 16 janvier à 21 h, le dimanche 17 janvier à 16 h ainsi que du 21 au 24 janvier et les 6 et 7 février. Tarif : 9 euros Réservations 01 39 27 94 59

Articles similaires

Ce site internet utilise des cookies pour mesurer son audience.