Dimanche 27 juin, le scrutin risque d’être disputé entre les deux candidats qualifiés au second tour que sont le vice-président aux mobilités LR sortant, Jean-François Raynal (en binôme avec la maire DVD de Morainvilliers, Fabienne Devèze) et le duo triello-vernolitain formé par Cédric Aoun (SE) et Marie-Hélène Lopez-Jollivet (SE). Et pour cause, si les candidats de la majorité départementale sont arrivés en tête dans dix des treize communes que compte le canton, les résultats dans les villes les plus peuplées donnent des tendances différentes. Sur l’ensemble du scrutin l’abstention s’élève à 64,88 %. (Voir les résultats complets ci-dessous)

« Confiance, sérénité », les résultats viennent de lui parvenir il y a seulement quelques instants mais les mots de Jean-François Raynal sont déjà tournés vers le second tour. Exemple de son succès en zone rurale, le binôme de la liste Ensemble pour les Yvelines (EPY) l’emporte assez largement dans les communes de Noisy-le-Roi, Morainvilliers ou aux Alluets-le-Roi, en obtenant respectivement 62,38 %, 63,04 % et 46,92 % des suffrages. « Ça me tenait à cœur de l’emporter dans ces communes, explique Jean-François Raynal. Ça montre bien qu’on a apporté un certain nombre de réponses aux attentes des élus. »

Largement en tête dans sa commune avec plus de 64% des voix, le maire triellois, lui, nuance le succès de son rival. « Ça veut donc dire que deux personnes sur trois ne sont pas satisfaites de la gestion du canton […] ils ont exprimé leur souci du cadre de vie », analyse Cédric Aoun. Dans les villes de Vernouillet et Verneuil-sur-Seine, concernées par le projet de déviation de la RD 154 porté par le Département et désavoué par les autres listes, l’équipe LR est battue par deux fois.

« Ça fait beaucoup de monde qui est concerné », note l’édile qui espère conserver son avance obtenue à Vernouillet et profiter d’un report de voix parmi les électeurs opposés au projet routier.

Ce dernier pourrait venir des 3 543 bulletins déposés en faveur de Fabien Lemoine (PS) et Nathalie Mostowski (EELV) ou des 2 586 formulés pour le Rassemblement national dont les candidats, arrivés en dernière position, ont d’ores et déjà appelé à voter pour Cédric Aoun. Dans un communiqué de presse, Jean-Luc Gallais dresse « la nécessité d’une opposition » au sein du conseil départemental et désigne le binôme EPY comme « le « moteur » du projet de déviation de la RD 154 ».

Dernière minute (25 juin 2021) : Nous vous indiquions précédemment que les candidats du Rassemblement National du Canton de Verneuil-sur-Seine, Jean-Luc Gallais et Denise Heuze avaient, par voie de communiqué de presse, appelé les électeurs à voter pour Cédric Aoun et Marie-Hélène Lopez-Jollivet en vue du second tour. Il s’avère que cette décision a été prise à titre personnel par Jean-Luc Gallais, sans l’appui de son parti, comme le suggère Laurent Morin le délégué départemental. « Aucune consigne de vote n’est donnée », écrit ce dernier jeudi 24 juin dans un communiqué de presse. 

Résultats du canton de Verneuil-sur-Seine

53 334 inscrits – 35,12 % de participation
Votes blancs : 349 – Votes nuls : 180
Jean-François Raynal – Fabienne Devèze (DVD) : 33,84 %
Marie-Hélène Lopez-Jollivet – Cédric Aoun (SE) : 28 %
Fabien Lemoine – Nathalie Mostowski (PS – EELV) : 19,46 %
Jean-Luc Gallais – Denise Heuze (RN) : 14,21 %