La nouvelle a été précisée aux salariés la semaine dernière. Alors qu’elle prévoyait le maintien de l’accueil des usagers dans les locaux de la Caf pour l’année 2022 et le transfert de ses activités sur ses deux sites pisciacais, il semblerait que la Caisse primaire d’assurance maladie yvelinoise (CPAM) ait à ­nouveau ­changé de stratégie.

Selon nos informations, elle aurait ainsi choisi de conserver la totalité de ses activités à Mantes-la-Jolie, dans le quartier du Val Fourré, au sein de l’ancien hôtel des impôts, qui doit aussi accueillir prochainement les services du Département, pour une durée de deux ans. Une option moins coûteuse que celle prévue initialement trouvée suite à un rendez-vous avec le président du Département Pierre Bédier (LR).

Sollicitée, la CPAM n’a pas pu répondre dans les délais impartis à publication, mais dans notre précédente édition, la directrice générale adjointe rappelait sa volonté de vouloir rester implantée dans le quartier. « Aller à Poissy, au Technoparc, je l’ai fait, plus jamais, souffle une salariée habitant le Mantois, à propos de cette annonce. Ça nous a rassuré, mais on regrette que les usagers ne se soient pas plus mobilisés en amont. »