Le tram-train T13 a accueilli ses premiers voyageurs le 6 juillet dernier lors de l’inauguration de la nouvelle ligne qui relie la gare de Saint-Cyr-l’Ecole (RER C) à celle de Saint-Germain-en-Laye (RER A). Bien que le Tram 13 express permet désormais à quelques 20 000 voyageurs journaliers de parcourir ces 19 kilomètres en une demi-heure sans utiliser leur voiture, des milliers d’autres attendent également son arrivée dans la ­vallée de la Seine.

La seconde phase du projet, visant à relier Achères-Ville à Saint-Germain-en-Laye en passant par Poissy, a pris du retard et est désormais prévue pour la fin de l’année 2027. De plus, de nombreuses inquiétudes demeurent face aux surcoûts du projet de plus de 50 % sur ses deux phases.

Lors de l’inauguration en grandes pompes du T13 dans le parc du château de Saint-Germain-en-Laye, la Présidente de Région, Valérie Pécresse (Libres) et Pierre Bédier (LR), le Président du Département, ont tous deux rappelé l’importance de ce prolongement pour le bassin de vie Achéro-pisciacais et appelé de leurs vœux à ce que ce dernier voit bien le jour comme promis. « C’est un pendant très important pour nous parce que la vocation sociale de ce tramway ne sera acquise que quand il desservira Poissy et Achères », insiste Valérie Pécresse qui dénonce un « chantage » de la part de SNCF Réseau pour la réalisation du ­second tronçon.

« Nous l’argent est prêt, on est l’arme aux pieds, nous ce qu’on attend c’est de SNCF Réseau la garantie qu’il tiendra ses engagements », assure la Présidente de Région. Concernant la deuxième phase, plus de 120 millions d’euros ont déjà été engagés, sur une ­enveloppe de 194 millions d’euros.

De son côté, le directeur de l’agence Tram-train SNCF, Emmanuel Grossin, reste vague sur les arbitrages économiques qui pourraient être réalisés ainsi que sur le calendrier de réalisation. « Nous sommes encore ici en phase d’étude, on a les équipes qui travaillent dessus donc la phase travaux n’est pas pour tout de suite », glisse-t-il. Si les délais initiaux sont tenus, les travaux de dévoiement de réseaux devraient débuter en 2023, ­notamment à Poissy.