Forte de ses sept communautés de près de 90 voisins vigilants regroupés par quartier depuis 2012, la municipalité de Gargenville devient « mairie vigilante ». Ce dispositif « renforce le maire dans son rôle de pivot de la politique de prévention de la délinquance », précise Jean Lemaire, maire (UDI) de la ville.

Pour la mairie, il s’agit d’« animer des réunion publiques d’information et de transmettre des alertes sur des événements anormaux, comme par exemple une inondation », afin de renforcer la sécurité au sein de la commune. Pour les Gargenvillois, il s’agit surtout de pouvoir échanger entre voisins.

Grâce à un logiciel spécial pour le dispositif, « mairie vigilante » permet de recevoir et de créer des messages d’alerte par sms et courriels, mais également de pouvoir communiquer dans le journal du quartier, notamment grâce à des petites annonces.

Même si les voisins vigilants gargenvillois se posent encore la question quant à la réelle utilité du système ou le zonage des quartiers, « parfois trop grand », ils s’accordent tous d’une seule voix pour affirmer que « plus il y aura de voisins vigilants, plus il y aura d’alertes et plus ce sera efficace ».