Lors du conseil communautaire du 19 mai dernier, la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise a adopté, dans le cadre du renouvellement urbain, les programmes des espaces publics des villes des Mureaux, de Limay et de Carrières-sous-Poissy. Ces trois programmes font la part belle au développement des mobilités douces, et sont cofinancés par l’Agence nationale du renouvellement urbain (Anru) pour le projet des Mureaux et de Limay, mais aussi par le Département, dans le cadre des conventions Prior’.

Dans le quartier des Musiciens, aux Mureaux, les liaisons entre les parcs Molière et du Sautour seront renforcées notamment par le prolongement des rues Georges Bizet et Frédéric Chopin, afin d’amener au niveau de la place Jacques Prévert « la future centralité du quartier qui accueillera une offre nouvelle de logements privés, de commerces et de services en rez-de-chaussée », détaille GPSEO. Un mail piéton sera également aménagé le long de la rue Albert Thomas, pour rejoindre la future place située rue Salvador Allende.

Ce programme, dont le coût a été estimé à 8,7 millions d’euros TTC, comprend également le « désenclavement » du secteur d’Apremont, via le « développement d’un système de venelles et [la] requalification de la partie est de la rue Blériot » et la démolition des tours Debussy, poursuit la communauté urbaine. Le long du parc du Sautour, sera réalisée la voie du Bord du parc, jugée nécessaire afin de « contribuer à modifier l’image du site et donc son attractivité résidentielle » et faire du lieu, « le devant du quartier ». La réalisation de ces différentes ­opérations s’étalera entre 2022 et 2031.

Dans un délai beaucoup plus court, jusqu’en 2026, la communauté urbaine se consacrera exclusivement à la rue des Frères Tissier, dans le quartier des Fleurs, à Carrières-sous-Poissy, afin de conforter sa position « d’axe structurant », entre les différentes zones d’aménagement concerté et le quartier de la centralité, pour un coût d’un peu plus de trois millions d’euros TTC. Il est ainsi prévu de réaliser une « voie circulée en double-sens, avec un terre-plein central et une piste cyclable », indique la communauté urbaine.

Enfin, à Limay, Grand Paris Seine et Oise interviendra dans le prolongement de la rue Jean Zay, dans le secteur des Hautes meunières, afin de permettre une meilleure desserte des équipements du quartier, comme la crèche des Lucioles ou encore la coulée verte. Une fois les trois bâtiments de Logirep détruits, ce prolongement, entre les rues Ampères et des Hautes meunières, sera en sens unique, afin de favoriser la circulation résidentielle. La totalité de l’opération s’élève à 954 439 euros TTC.