Vendredi dernier, ils étaient une soixantaine pour découvrir les nouveaux locaux de l’Ensemble inter-associatif pour l’inter-culturel (Eiapic), dans lesquels l’association a déménagé à quelques mètres des précédents. L’Eiapic, qui a déjà pris possession des lieux, pourra accueillir plus d’élèves à l’aide aux devoirs qu’elle prodigue depuis maintenant 30 ans (345 élèves sont inscrits cette année, Ndlr).

Les deux logements, au rez-de-chaussée du 1 rue Louis Blériot, dans le secteur des Aviateurs, totalisent 150 m². Ils sont toujours mis à disposition par le bailleur social Mantes en Yvelines habitat (MYH). Des entreprises implantées localement ont offert le matériel : Renault, Airbus, KFC et Le Parisien ont ainsi fourni tables, chaises, mais aussi des postes informatiques permettant la création d’une salle dédiée avec accès à internet.

« Notre liste d’attente était entre 80 et 100 élèves, là, sur les Aviateurs, ça marche bien, il n’y a plus d’attente. Il reste encore une quarantaine sur liste d’attente aux Peintres-Médecins », se félicitait vendredi Nejib Gasmi, le président de l’Eiapic. Son nouvel objectif est de renforcer le mécénat d’entreprises privées, après ce premier essai réussi.