En campagne, la ministre esquive les profs

Les syndicats d’enseignants du Mantois ont manifesté leur mécontentement pour la venue de leur ministre, Najat Vallaud-Belkacem, à l’occasion d’un meeting électoral à Magnanville.

L’apport des fonds européens

La vallée de Seine est l’un des plus gros bénéficiaires des fonds européens en Île-de-France, même si ces derniers sont plutôt en baisse. D’un côté, ils permettent le lancement de projets innovants en lien avec l’écologie et le social, notamment dans le bâtiment. De l’autre, ils continuent de jouer leur rôle agricole et rural historique, auprès des exploitants de grandes cultures, mais aussi pour des investissements touchant les communes rurales et les petits exploitants.

Eau potable : un avenir public ou privé ?

De la régie publique à une totale délégation aux entreprises privées, eau potable et assainissement connaissent tous les modes de gestion en vallée de Seine. Les réseaux, eux, sont intimement mêlés dans un patchwork territorial dont la complexité historique n’effraie cependant plus les élus. Plusieurs associations de consommateurs prônent le passage en régie pour la fourniture d’eau, de Mantes à Poissy.

Le retour des emprunts toxiques

Une décision de la Banque nationale suisse a causé une hausse importante de la valeur du franc suisse par rapport à l’euro. En vallée de Seine, certaines collectivités possèdent encore des emprunts structurés, souvent dits « toxiques », dont les taux d’intérêt dépendent de la valeur de la monnaie suisse. Pour celles-ci, l’addition pourrait se révéler salée.

« Les secteurs qui recrutent ne sont pas dans le Nord des Yvelines »

Pôle emploi a regroupé ses deux agences du Mantois en une seule en novembre. Son directeur depuis un an et demi, Patrick Rivoal, revient sur ce changement, et sur la situation difficile de l’emploi en vallée de Seine.

Ces PME qui empruntent auprès des internautes

L’une est un magasin d’optique mantais, l’autre une PME industrielle chantelouvaise, et toutes deux cherchaient des financements pour pouvoir grandir. Ces deux entreprises ont choisi de solliciter un emprunt auprès des internautes, par l’intermédiaire de la plateforme en ligne Unilend, pionnier français du micro-prêt aux entreprises locales.

Epamsa : le bras armé de l’Etat ?

L’établissement public d’aménagement du Mantois Seine-aval (Epamsa) est né en 1996, pour conduire les rénovations urbaines de Chanteloup-les-Vignes et de Mantes-la-Jolie. Depuis 2008, il pilote l’Opération d’intérêt national (OIN) Seine aval, qui concerne 51 communes en vallée de Seine. Les maires de ces dernières expriment parfois leur ras-le-bol face à cette émanation des volontés de l’Etat. Le nouveau directeur de l’Epamsa, Didier Bellier-Ganière, fait le point.

Aubergenville : Le choix des internautes

Le site internet L’internaute propose depuis une dizaine d’années à ses visiteurs de noter toutes les commune de France sur de nombreux critères. La Gazette a établi des moyennes pour les villes de plus de 10 000 habitants le long de la vallée de Seine. Aubergenville se dégage comme la grande gagnante du jugement des internautes, avec des notes nettement plus élevées que ses voisines à tous les niveaux.

Mal-logement : une galère trop répandue

Demande en logements sociaux très supérieure à l’offre, problèmes entre locataires et bailleurs, pavillons découpés en studios parfois insalubres, hébergement d’urgence saturé : voilà les maux ordinaires rencontrés en vallée de Seine.